Posted by Jeff Durham | Posts

Poll confirms majority of Canadians support legislation that creates a new offence for criminals who knowingly injure or cause the death of a pregnant woman’s preborn child: Wagantall

 

Ottawa, ON – Today, MP Cathay Wagantall (Yorkton-Melville) released the results of a national poll that shows the majority of Canadians support legislation that will create a separate offence when a violent criminal knowingly injures or causes the death of a preborn child while committing a crime against a pregnant woman.

 

According to the Nanos poll, a majority of Canadians are in favour of Cassie and Molly’s Law, with nearly 70% of respondents saying that they support a law that would make it a separate crime to harm or cause the death of a preborn child while harming a pregnant woman. Support among women is even higher at nearly 75%.

 

“It is encouraging to see clear support for Cassie and Molly’s Law,” said Wagantall. “Ultimately a comprehensive strategy to end violence against women must include many targeted initiatives and legal reforms, including new penalties for those who target pregnant women.”

 

In February, MP Wagantall introduced Cassie and Molly’s Law. The bill was tabled in response to the 2014 murder of Cassie Kaake, who was only weeks away from giving birth to her daughter, Molly. This legislation will create a new offence that would apply when crimes committed against pregnant women result in the injury or death of their preborn child. The bill also codifies into law pregnancy as an aggravating factor for the purposes of sentencing.

 

According to Statistics Canada, 63,000 pregnant women were victims of domestic violence between 2004 and 2009. Cassie and Molly’s law will also send a clear message to criminals who use violence as a means to disrupt or end a woman’s pregnancy.”

 

Cassie and Molly’s Law has been endorsed by the Native Women’s Association of Canada and the Canadian Resource Centre for Victims of Crime.

 

This Nanos Research Poll was commissioned by Cathay Wagantall.

 

__________________________________________________________________________________

 

Un sondage confirme que la majorité des Canadiens est en faveur d’une mesure législative qui fera une infraction distincte du fait qu’un criminel violent blesse ou cause la mort d’un enfant à naître sciemment : Wagantall

 

Ottawa (Ontario) – Aujourd’hui, la députée Cathay Wagantall (Yorkton-Melville) a présenté les résultats d’un sondage national qui indique que la majorité des Canadiens est en faveur d’une mesure législative qui fera une infraction distincte du fait qu’un criminel violent blesse ou cause la mort d’un enfant à naître sciemment quand il commet un crime contre une femme enceinte.

 

Selon le sondage Nanos, une majorité de Canadiens sont en faveur de la Loi de Cassie et Molly, près de 70 % des répondants disant soutenir une loi qui ferait une infraction distincte du fait de blesser ou de causer la mort d’un enfant à naître quand on s’en prend à une femme enceinte. Le soutien chez les femmes est même plus élevé, à près de 75 %.

 

« Il est encourageant de voir que la Loi de Cassie et Molly bénéficie d’un soutien clair, a dit la députée Wagantall. En définitive, une stratégie exhaustive pour mettre un terme à la violence envers les femmes doit comprendre de nombreuses initiatives ciblées et des réformes juridiques, notamment de nouvelles peines pour ceux qui ciblent les femmes enceintes. »

 

En février, la députée Wagantall a présenté la Loi de Cassie et Molly. Ce projet de loi a été déposé en réponse au meurtre de Cassie Kaake en 2014, qui allait donner naissance à sa fille Molly dans quelques semaines. Ce projet de loi créera une nouvelle infraction qui s’appliquerait quand des crimes commis contre des femmes enceintes entraînent la blessure ou le décès de l’enfant à naître. De plus, il codifie dans la loi la grossesse comme étant un facteur aggravant aux fins de l’imposition de la peine.

 

« Selon Statistique Canada, 63 000 femmes enceintes ont été victimes de violence conjugale entre 2004 et 2009. La Loi de Cassie et Molly enverra un message clair aux criminels qui ont recours à la violence pour perturber ou stopper une grossesse », a dit la députée Wagantall.

 

La Loi de Cassie et Molly est soutenue par l’Association des femmes autochtones du Canada et le Centre canadien de ressources pour les victimes de crimes.

 

Le sondage de Nanos Research a été commandé par Cathay Wagantall

Share This:

You can leave a response, or trackback from own site.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


%d bloggers like this: